Modèles économiques de l’enseignement-recherche en gestion : évolutions, hypocrisies, conséquences, impasses ?

Mardi 24 novembre – 17h00-19h00

Lors de cette session de la SFM a été abordée une réflexion sur l’avenir de l’Enseignement Supérieur en gestion dans un contexte de changements rapides, qui touche à la fois les écoles de commerce et les universités et qui est porteur de conséquences, tant en termes d’enseignement que de recherche pour nos institutions.

Les écoles de commerce sont principalement touchées par une suppression de leurs subventions qui s’accompagne d’une augmentation des coûts liés au développement de la recherche. Cette évolution a pu conduire à une augmentation des frais de scolarité et à une augmentation de la taille des promotions ou à la création de nouveaux programmes pour attirer plus d’étudiants. Les universités sont également confrontées à un manque de ressources depuis les années 1980 comme le soulignent les travaux de Thomas Piketty, qui mettent également en avant la grande disparité dans l’allocation des ressources éducatives en France.

Ces évolutions sont-elles porteuses de risques pour l’ensemble de l’enseignement supérieur de la gestion en France ? Et si oui, comment mobiliser sur le sujet ?

Olivier Saulpic, professeur à l’ESCP Business School, et Rémi Jardat, Professeur des universités à l’université d’Evry-Paris Saclay, ont apporté leur expertise à ce débat qui a suscité de nombreux questionnements : rapprochement écoles/universités, articulation recherche/enseignement, carrières et segmentation des enseignants-chercheurs, augmentation des effectifs étudiants, coût et qualité de la formation, impact de la crise sanitaire sur l’enseignement supérieur français  … sont autant de questions soulevées lors de cette session et qui sont à investiguer. A cette fin, un groupe de travail a été constitué.


Questions autour de l’HDR en gestion

Lundi 12 octobre 2020 – 16h30-18h30

par Jérôme Méric

La portée et l’usage de la HDR ont considérablement évolué depuis 15 ans. En particulier, la montée en puissance de la procédure 46.1 en a fait un verrou pour l’accès au professorat des universités, tandis que de nombreux enseignants-chercheurs en Ecole de Management aspirent à obtenir le titre de HDR.

La SFM entreprend donc de reformuler ses recommandations à ce sujet car des questions-clés nouvelles doivent être traitées. Par exemple, comment formuler des préconisations suffisamment précises et souples pour accompagner les candidats aussi bien que les garants de HDR, sans devenir tributaire des critères du CNU ou des grandes écoles de commerce et de management ? Comment faire en sorte que ce diplôme devienne une porte d’accès au professorat « sur le fond » et non statutairement ?

Jérôme Méric, professeur à l’université de Poitiers et membre du CA de la SFM, débattra avec vous d’une nouvelle proposition d’Avis SFM sur le sujet de la HDR.

Compte tenu des conditions sanitaires, la session aura lieu uniquement à distance. Si vous êtes intéressé, merci de vous inscrire à l’adresse courrier.sfm@gmail.com et nous vous enverrons un lien de visio peu de temps avant la session afin de vous connecter.