21/11/2019

  • 15h-16h30 – CA salle P507
  • 16:30 – 18:30 – SESSION SFM – Salle Décanale  

Université Paris Dauphine 

« Open publication et open évaluation – Initiatives et enseignements des autres disciplines »

Bruno Granier – géologue – professeur à l’université de Brest : l’aventure de la revue en open access Carnets de géologie.

Frédéric Hélein – mathématicien – professeur à l’université Paris Diderot. Les nouvelles modalités d’évaluation des papiers / des chercheurs en mathématiques – comparaison avec la biologie – chimie – physique.

Face à la domination des publishers privés et à la pression d’une évaluation quantitative de la recherche, d’autres disciplines ont pris un temps d’avance sur les sciences de gestion. La session du 21 novembre permettra de recueillir quelques-uns de ces enseignements auprès de ceux qui les ont forgés dans l’action. 

Inscrivez-vous par mail :  courrier.sfm@gmail.com avant le 12 Novembre. Le nombre de places est limité et la sécurité l’exige.


10/10/2019

  • 16:30 – 18:30 – SESSION SFM  Université Paris Dauphine salle Décanale

« Les transformations du processus de publication académique à l’heure de la Science Ouverte ». 

Animée par Lionel Maurel, Directeur adjoint scientifique de l’INSHS, en charge de l’information Scientifique et Technique. 

« La science est un bien commun que nous devons partager le plus largement possible. Le rôle des pouvoirs public est de rétablir la fonction initiale de la science comme facteur d’enrichissement collectif. » déclare Frédérique Vidal Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en présentant le plan national français pour la Science ouverte qui s’inscrit dans un vaste mouvement européen et international. La science ouverte est ainsi définie dans ce plan national c’est « la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche […] vise à construire un écosystème dans lequel la science est plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès plus universel … »[1]

Voici les questions que nous explorerons au cours de cette session de la SFM :  Avec et au-delà de ce plan, la communauté académique se saisira-t-elle de ces ouvertures sociotechniques pour reprendre le contrôle de son système éditorial et même selon les vœux de certains pour déclencher une véritable révolution scientifique ? En déposant très largement dans des archives ouvertes les travaux scientifiques, ou en développant une « Open Edition » économiquement soutenable (pour les universités et plus globalement les lecteurs) mais peut-être aussi en échappant au formatage compétitif, grâce à l’espace et au potentiel d’innovation offerts par la numérisation ; par exemple en publiant pré-évaluation et en élargissant le cercle des pairs susceptibles de participer à l’évaluation ? 


[1] https://www.ouvrirlascience.fr/category/science_ouverte/ et Discours de Frédérique Vidal, Juillet 2018 reproduit sur le même site


28/03/2019

SESSION SFM  
Session animée par Cécile Chamaret (I3-CRG, École polytechnique) et Geoffrey Leuridan (IMT Atlantique)
Le bon outil au bon moment : Aider et simplifier la vie du chercheur

Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ont profondément modifié la plupart des activités de recherche. Elles peuvent être d’une aide précieuse à condition de savoir quoi utiliser et comment.

Partant de ce constat, nous proposons depuis 2012 la  « Rubrique du Chercheur Geek » dans le Libellio afin de présenter des outils numériques à destination des chercheurs.

Abordant des questions qui sont liées à tous les stades de la recherche, depuis la recherche d’idées jusqu’à la diffusion des connaissances, notre démarche consiste à mettre en avant des outils gratuits, qui, même s’ils ne leur sont pas destinés, peuvent grandement faciliter le travail des chercheurs.

Dans le cadre de cette session, notre présentation se concentrera sur des outils en lien avec la revue de littérature, la collecte du matériau empirique et la diffusion des travaux. Ces présentations se feront sur la base d’exemples concrets issus de nos recherches respectives et seront l’occasion d’échanger avec les participants sur les difficultés rencontrées dans l’utilisation des TIC.